Traditionnellement, lors d’opérations à la glande thyroïdes, les procédures obligeaient de laisser des cicatrices apparentes au niveau du cou.   Désormais, les nouvelles techniques endoscopiques assistées par robot permettent non seulement une meilleure dextérité, mais également une absence de cicatrices visibles.  Seule une petite cicatrice demeure camouflée sous l’aisselle.

La chirurgie endoscopique robotisée de la glande thyroïde a été créée par le Dr WY Chung en 2006 afin d’éliminer les risques d’apparence de cicatrices peu esthétiques.  L’opération se pratique à l’aide d’un robot nommé « Da Vinci », lequel procure une dextérité améliorée au médecin opérant rendant ses mouvements très précis.

Une petite incision de 3 à 6 cm est alors pratiquée près de l’aisselle afin d’atteindre la glande thyroïde.  L’opération a alors lieu, qu’il s’agisse de l’ablation partielle ou totale de celle-ci à l’aide des outils du robot sous l’agile direction des mains du chirurgien.

La technique réduirait aussi certains risques comme les lésions aux organes et nerfs adjacents, réduisant ainsi les risques le changement de voix et d’hypocalcémie, etc…

Cette technique est présentement disponible en Corée du Sud, au Japon, au Brésil, aux États-Unis et en France.  Dans certains établissements, on ne demande aucun supplément lorsque cette technique est utilisée tandis que d’autres en demandent un.  L’opération demande toutefois un temps d’exécution plus long que la procédure traditionnelle, soit près du double.

Pour aller plus loin:

Ref: Vidéo “Chirurgie Thyroïde Robot”


Chirurgie Thyroïde Robot par Doctissimo sur Dailymotion.com

 

Ref : Hopital Américain de Paris

http://www.american-hospital.org/fr/notre-offre-de-soins/centres-services-specialises/chirurgie-de-la-thyroide-robot-assistee.html